Tout est fait, tout est dit !

Publié le par Charlotte Boyer

Cela faisait plusieurs jours que je bloquais sur ma promotion. Je ne savais plus quoi faire, je ne savais plus où étaient passées mes idées. Quand, tout à coup, j'ai compris : j'ai fait ce que j'avais à faire du point de vue de la présentation. Il est donc temps de fignoler, de partir à la chasse aux détails, de mettre en ligne puis de passer à l'action.


Et il y en a :


- modifier mon site (je sais déjà quoi modifier)

- ouvrir ma boutique

- créer mes publicités


Et enfin, l'action la plus terrifiante :


- partir à la recherche de journalistes, aller à la pêche à la critique.


Maintenant, c'est certain, je vais faire une séance de dédicace et même au moins deux  cet été en Bretagne. J'attends de savoir où je serai très précisément pour vous donner les détails mais sachez que je serais certainement présente à la brocante de Trebeurden (22560)  le 14 juillet.


Alors j'en suis là : action. C'est ce moment où je vais dire cent fois "ça peut attendre" mais il ne faudra pas faiblir. Après avor réuni mes idées, après avoir rassemblé les diverses propositions et tous les conseils, je ne peux que me rendre à l'évident : tout est fait, tout est dit !

Commenter cet article

William 19/06/2010 11:33



Je dirai plutôt que tout est dit ais qu'il reste beaucoup à faire (ta liste à l'air assez longue) alors il faut t'armer de courage. Je sais que tu en as mais quand je t'entendrai dire "ça peut
attendre" je te répondrai que non parce que sinon il sera trop tard et ça serait dommage de ne pas mettre toutes les chances de ton côté!


Alors bn courage!



Terhi Schram 17/06/2010 16:42



Ca oui, merci Cendrine :)))))))



Terhi Schram 17/06/2010 14:44



Moi aussi j'en suis là. Et j'ai hâte d'être au 26 Juin (non pas pour voir Indo, bien sûr grrr, mais je me rattrape avec le café-livres d'Arras).


Bon courage et kisses tout plein, Terhi.



Charlotte Boyer 17/06/2010 16:39



C'est très excitant et très flippant aussi tout de même. Mais je suis heureuse d'y être enfin et pour ça, on peut dire : MERCI CENDRINE !