Annuaire des auteurs indépendants ANNULE

Publié le par Charlotte Boyer

Bonjour à tous,

 

C'est avec peine et colère que je vous annonce que l'annuaire des auteurs indépendants ne verra pas le jour. Pourquoi ? Tout simplement parce qu'après de nombreuses promesses de participations, ça a été le calme plat. Pour avoir quelque chose de nos jours, il faut le demander cent fois. Si on veut aider, on ne va quand même pas supplier.

 

C'est le genre de comportement qui dégoûte de l'entraide mais c'est bien ça le problème avec les auteurs indépendants et c'est ça aussi qui fait douter du talent que l'on peut avoir. Si l'on avait plus souvent le nez dans nos écrits plutôt que contre le miroir, on serait capable de repérer l'aide et de ne pas oublier que l'on peut tous faire un geste.

 

J'ai donc décidé d'annuler la création de l'annuaire mais aussi de ne plus participer avant un moment (un long moment !) au moindre collectif. En mai, vous me retrouverez dans le nouveau recueil de Bons Baisers de Partout mais ça s'arrêtera là.

 

Cendrine Marrouat m'a rappelé qu'avec le meilleur talent du monde et le plus gros travail possible, on peut se planter à cause des personnes qui nous entourent dans ce milieu. Je ne suis pas aveugle, je remarque quand on me prend me idées, quand on veut que je me vautre.

 

Je vais donc mettre le nez dans mes projets car là, j'y suis tranquille et ils avancent tous merveilleusement bien. J'ai d'autres choses à faire que de parler de moi sur le net, suivre au pas ceux qui ne m'aident pas et croire que si l'on aide les gens, ils vous seront reconnaissants.

 

A bientôt, je retourne à Adrien Poche...

Commenter cet article

Léa 10/02/2011 12:24



Bonjour, je suis vraiment désolée que votre projet s'avère sans suite. 


Je vous comprends tout à fait quand vous parliez de "calme plat" car j'ai moi-même créé une plateforme de référencement et, malgré l'enthousiasme de certains, depuis trois semaines je n'ai aucune
nouvelle d'auteurs qui pourtant semblaient intéressés. Il s'agit là aussi pourtant d'un coup de main libre et gratuit. 


Votre idée était bonne. J'avais découvert votre projet en surfant sur le net il y a un mois. C'est dommage.


Léa



Charlotte Boyer 14/02/2011 14:29



Bonjour Léa et merci d'avoir partagé votre situation avec nous. En effet, il est parfois difficile de comprendre le refus des gens alors que l'on cherche juste à les aider. Quand tout est gratuit
et ouvert, on dirait que les auteurs n'ont pas confiance. Mais tant pis pour eux. Même s'il est hélàs très difficile de l'admettre et de le faire : peut-être devrions nous arrêter d'aider ou au
moins attendre une véritable preuve que l'échange se fera dans les deux sens (comme un véritable échange quoi !).


(Je réponds à votre mail de suite)



Astrid 04/02/2011 02:31



Salut Charlotte,


Je suis tout à fait d'accord avec ce que dit Cendrine et avec ta petite phrase"croire que si l'on aide les gens, ils vous seront reconnaissants." Moi aussi, je me suis fait avoir avec des "j'achète ton livre et tu achètes le mien"  ou quand je
faisais des interviews d'auteurs indépendants dans mon ancien blog. J'en avais marre de ceux qui s'y croyaient trop et de la folie des grandeurs de certains écrivains indépendants qui ne sont pas
fichus d'écrire trois mots correctement (j'en parle d'ailleurs ici). Je ne veux plus faire partie de ce milieu (mais je ne nie pas que j'ai fait de belles rencontres grâce aux forums) car écrire doit rester un plaisir et pas une course
aux livres vendus. Marre de voir que untel pique les idées de trucmuche, marre de voir machin harceler tout facebook pour qu'on vote pour son livre, etc. Je l'ai fait aussi, c'est marrant et
prenant au début mais ça ne sert à rien! Maintenant, j'écris pour moi, je mets mes textes à quatre sous sur mon blog et si une ou deux personnes lisent ce que j'écris, tant mieux! J'ai des
projets de livres mais ils sont plus ciblés, on verra si ça aboutira un jour. Et puis, je me dis qu'internet, les blogs, les sites genre TBE, facebook et cie disparaitront sans doute un jour donc
je pense qu'une fois que j'aurai les moyens financier et géographique d'acheter mes livres (en version papier, les pdf je m'en fous je les ai déjà!), je les retirai du site. Je préfère les garder
dans une malle au fond de mon grenier pour mes futurs enfants et petits-enfants qui seront sans doute plus curieux qu'un tas d'inconnus sur le net. Internet c'est vraiment du reality show
virtuel!


 



Cendrine Marrouat 03/02/2011 12:44



Oui ça viendra pour toi. Et puis, ça n'a rien à voir avec le fait que tu croies au talent des indé par rapport aux publiés en maison d'édition. Tu peux croire sans vraiment t'investir. C'est ce
que je fais avec le journalisme. Je donne un forum aux indépendants en particulier mais ça s'arrête là. J'ai d'autres chats à fouetter. ;-)



Cendrine Marrouat 03/02/2011 10:38



Coucou Charlotte,


Merci pour la mention.


Ne sois pas triste, tu as essayé, c'est déjà bien! Au moins, tu pourras dire aux grincheux et ceux qui se plaignent qu'on ne veut pas leur donner leur chance, qu'ils n'avaient qu'à arrêter de
vivre dans leur maison de verre. ;-) 


Le problème, c'est qu'il ne faut pas travailler avec les artistes indépendants, car ce sont les plus égoïstes dans leur approche. Ils veulent le beurre et l'argent du beurre, tout en n'aidant
personne. Je m'écarte de plus en plus du milieu et je vois très bien ce qui se passe. Mon boulot de journaliste me permet de voir les erreurs commises par les soit-disant artistes indépendants
que le monde refuse de considérer. La réponse est toute simple: Ce n'est ni le public ni les médias qui sont en cause. Ce sont les artistes eux-mêmes. Pour palier au problème, je propose ceci: Un
peu moins d'égo, un peu moins de bla bla, un peu moins de tergiversations; un peu plus de soutien aux autres, un peu plus de compassion, un peu plus d'indépendance d'esprit. 


Ne te décourage pas, tu trouveras d'autres personnes qui sont sur la même longueur d'onde que toi. Laisse faire le temps, tu verras. :-)



Charlotte Boyer 03/02/2011 11:06



C'est vrai que je me le dis de plus en plus : ne pas travailler avec des auteurs indépendants. J'ai toujours défendu le talent des auteurs indépendants par rapport à celui des auteurs publiés
dans les maisons célèbres. Pourtant, j'ai l'impression d'avoir trop souvent affaire à des personnes immatures...


Je sais que je vais me faire mon petit entourage au fur et à mesure. Je suis jeune et ça fait peu de temps que je tente de percer.


 


On y croit, heureusement !



Terhi Schram 03/02/2011 10:29



Ouiiii !! Occupe-toi d'Adrien, lui te le rendra bien ;)



Charlotte Boyer 03/02/2011 11:03



C'est certain !