Avons-nous vraiment le temps ?

Publié le par Charlotte Boyer

Permettez que je me pose la question ! A peine ai-je l'inspiration de ma série, que j'oublie de faire ma petite liste. A peine ai-je l'inspiration de ma série, que je dois me faire violence pour trouver un emploi... un qui me permette de vivre plus longtemps que si je vivais de la vente de mes livres... Je trouve ce temps mais bien évidemment, celui-ci se remplie tout seul de choses à faire, urgentes ou pas mais apparemment prioritaires.


Je ne peux pas dire que je sois vraiment seule au monde. J'ai mon webaster, mon correcteur, mes deux illustratrices, ma conseillère en promo... Mais à peine ai-je le temps de les citer que la réalité me revient en pleine figure : je suis auteur independant et dois, en plus de la faire, diriger la promotion, trouver les idées, chercher les lecteurs, les pousser à me donner leurs avis, bons ou mauvais.


A peine ai-je le temps que déjà il file.

Commenter cet article

Laura 12/09/2010 19:10



Eh oui, à peine avons-nous le temps qu'il nous file déjà entre les doigts. Les sages disent que nous avons le temps, mais que nous l'employons plutôt mal, la plupart du temps. Peut-être.
N'empêche, je pense aussi que le problème réside dans le fait que nous ne disposions que de 24h en une journée. Je ne sais pas toi, moi je trouve cela insuffisant, ces temps-ci!



Charlotte Boyer 13/09/2010 09:49



Les sages ont toujours raison (sinon, il faudrait les renommer !). Par contre, je pense que l'on a assez de 24h (pour notre corps, c'est suffisant) mais nous les employons très mal. Il y a
tellement de parasites autour de nous que malheureusement, on emploie mal notre temps. On le gâche un peu, parfois. Non ?



Cendrine Marrouat 02/07/2010 23:37



Mais c'est normal, Charlotte! Ca prend du temps et de la patience. Il faut les relancer en permanence. C'est ce que je fais de mon côté. Tu es écrivain, donc il faut que tu utilises tes talents
(en corrigeant tes fautes, évidemment) et ça ira. S'il le faut, exporte-toi au Québec par le biais d'Internet!



aldep 02/07/2010 21:25



C'est le cas de la plupart des indépendants. Moi y compris. Il y a une réalité qui nous rattrappe. La vente des livres ne suffit malheureusement pas pour vivre. Seule une poignée arrive à
en vivre. Pour le reste...



Charlotte Boyer 03/07/2010 10:10



Pour me motiver, je compte plus sur mon plaisir à écrire et sur l'excitation procurée par la vente des livres, le fait qu'on me les demande, etc... Evidemment, je ne
suis pas contre une poignée d'Euros mais quel bonheur d'avoir un lecteur puis un autre, puis un autre...



Cendrine Marrouat 02/07/2010 08:49



Coucou Charlotte,


Tu as raison, difficile de tout gérer. Mais bon, comme toujours un petit conseil. Même si tu dois jongler avec un emploi du temps chargé, écris une petite liste de choses à faire chaque
jour. 


Tu devrais songer à écrire pour des sites ou des magazines, ça paie un peu. Ce n'est pas grand chose mais ça permet de se retourner. 


Et puis, dis-toi que si tu n'y arrives pas pour le moment, peut-être que tu n'es pas prête à le terminer... Il y a un temps et un lieu pour tout. Fais ce que tu penses être le plus important en
premier. As-tu songé à envoyer tes cartes de visite à tes amis pour qu'ils les distribuent? 



Charlotte Boyer 02/07/2010 09:19



Merci beaucoup ! Comme toujours, Sage Cendrine a parlé et me voilà rassurée. Je suis fais toujours des listes mais hélàs, quand je barre un truc, j'en ajoute un
autre...


Pour les cartes de visites, il faudrait effectivement que je leur en passe mais je pense que ça les ennuierait...


En ce qui concerne les sites et magazines, je ne sais pas comment me présenter à eux. Déjà, pour obtenir un petit article, je dois m'y prendre comme un manche car on
ne me répond même pas, même après plusieurs relances...